Tuesday, November 30, 2010

L'eau gazeuse: Perrier et San Pellegrino

L'eau gazeuse

Commençons d’abord par l’histoire de l’eau gazeuse depuis ses tout débuts. Cette eau existe depuis fort longtemps. Elle est due à processus de formation naturelle qui transforme l’eau de source en une eau minérale gazeuse. Certaines de ces sources existent depuis des millions d’années. Le processus de transformation de l’eau de source vers une eau gazeuse est long mais des scientifiques ont réussi à trouver une façon d’accélérer le processus pour favoriser sa commercialisation et ainsi la transformer en une eau gazéifiée.  . Prenons par exemple la source San Pellegrino située dans le Nord de l’Italie tout près de Milan. L’eau parcourt un trajet dans le sol et est filtrée à travers les sédiments, minéraux et les gaz qui s’échappent du sol notamment le gaz carbonique. L’eau et le gaz se sont donc rencontrés dans des failles rocheuses perméables et  l’eau a pu se frayer un chemin jusqu’à la surface. À une certaine époque, l’homme a commencé à exploiter ces sources dans lesquelles il voyait un potentiel fort intéressant. Vers la fin du 19e siècle, ces sources commençait à être puisées dans le but de les commercialisées. Les premières compagnies d’exploitation d’eau gazeuse minérale virent le jour à cette période. Les deux principales étant Perrier (1898) et San Pellegrino (1899). 

De nos jours, l’eau gazéifiée à acquis une certaine notoriété et une popularité d’envergure mondiale plus particulièrement en Europe parce que la majorité des sources s’y retrouvent. Au Québec seulement, on consomme plus de 775 millions de bouteilles d’eau de source ou gazéifiée[1] ce qui démontre sa popularité même en Amérique du nord.
            Les bienfaits de l’eau gazeuse se retrouvent dans le domaine de la santé et comportent plusieurs avantages comme l’arrêt des vomissements, la facilité de la digestion dont la réduction des problèmes de constipation ou encore même la conservation de la viande.

Perrier :

Cette compagnie commença à vendre de l’eau de source gazeuse sous le nom Perrier à partir de 1903 et connue un fort succès avant d’être ralentie par la guerre. Elle fut reprise en 1947 par Gustave Leven qui rénova la source de Vergèze et l’exploita d’une manière industrielle. À l’aide d’une campagne publicitaire efficace et d’une productivité accrue (en raison des nombreuses rénovations apportées au cite de Vergèze), Perrier conquit le marché français et européen. En 1976, Perrier part à la conquête des marchés américains et en 1988 Perrier vend près de 300 millions de bouteilles aux USA soit 80% des eaux importées. En 1990 Gustave Leven quitte son poste de président de Perrier et deux ans plus tard la compagnie est achetée par le géant suisse Nestlé.

San Pellegrino:
La source de  proche de la ville de San Pelegrino (d’où le nom de cette eau) y est puisé depuis plus de 600 ans, mais sa vrai commercialisation sous le nom que l’on connaît tous débuta véritablement en 1899. Petite anecdote intéressante : avant que les scientifiques découvrirent la véritable constitution de l’eau de la source de San Pellegrino, l’eau étaient considérée comme miraculeuse et porteuses de qualités curatives ( selon la rumeur même le célèbre Leonardo Davinci vint visiter la source pour examiner cette eau «miraculeuse»).  La compagnie connue un départ canon ; ainsi neuf ans après le commencement de ses activités, elle était déjà exportée dans plusieurs grandes villes européennes mais aussi dans les autres continents : le Caire, Tanger, Shanghai, Calculta, aux USA, au Brésil, au Pérou et à Sidney.  En 1932 San Pelegrino mis sur le marché sa version orangeade de son eau gazeuse l’Aranciata qui fut un franc succès. La compagnie créa d’autres parfums au fils des ans tels que la limonata (sorte de limonade), la Sanbittèr (bitter) ainsi que la Chinò (fait avec le chinotto, un petit agrume amer qui provient d’un arbre chinois). En 1970 l’entreprise changea son nom pour San Pellegrino S.A. Ainsi au courant des années 70 et 80 la compagnie et devint le leader italien en eau minérale ainsi que la première marque d’eau exportée en France. San Pellegrino devint un véritable icône de classe et de bon goût et ce à travers le monde entier. En 1988, la compagnie fut achetée par Nestlé géant de l’alimentation. Avec son principal compétiteur, Perrier, acheté également par Nestlé, San Pellegrino put se concentrer à mieux servir son public cible. Ainsi en 2003, la bouteille de 75 cl de San Pellegrino atteint les 10 dollars dans les restaurants de New York où il s’en vend plus de 65 000 exemplaires par jours! Une statistique impressionnante qui décrit bien le pouvoir que San Pellegrino exerce sur le marché «high class».    

No comments:

Post a Comment